Masterclass Fiction Israël

Objectifs

  • Présenter, analyser et « disséquer » la pratique professionnelle de l’écriture donner des éléments d’explication des succès des films et séries Israéliennes, dont l’identité culturelle est très forte et qui se vendent dans le monde entier.
  • Enseigner les modèles dramaturgiques, scénographiques et procédés narratifs – afin de pouvoir en tirer parti et les adapter aux scénarios et productions français.
  • Quels sont les secrets de créativité de la « drama nation » ? Comment les mettre concrètement en pratique ?
  • À partir de cas concrets, poser les bases d’une coopération possible avec les talents israéliens auteurs et réalisateurs israéliens pour créer des formats originaux high concept.
  • Comment les sociétés de production hexagonales peuvent-elles co-produire avec succès avec les sociétés israéliennes ?

Public Visé

  • Tout professionnel de l’audiovisuel souhaitant développer ou diffuser un projet de fiction : producteur, directeur littéraire, chargé de développement, auteur, réalisateur, etc.

Aucun pré-requis n'est demandé pour participer à cette formation

Programme

JOUR 1 : CREATIVITE ET ECRITURE

Comment les auteurs israéliens sont-ils devenus les spécialistes du « high concept » ? A partir d’exemples concrets, que peut-on apprendre des prouesses scénaristiques des dramas israéliens ? Comment arriver à une intensité dramatique, de scenarii solides et à de petits budgets. (Le budget du pilote de « Homeland" équivaut à deux saisons entières de «Hatufim»).

Nos intervenants expliqueront comment ils parviennent à partir de sujets de « niche » ou très spécifiques à la société israélienne à créer des formats performants et « universels ».

 

9h30 - 11h : Etat des lieux de la production et de la distribution en israël

  • Faits et chiffres

11h - 13h : Présentation du paysage et de la spécificité israélienne géopolitique, sociale et religieuse.

  • La base pour une créativité à l’israélienne.

14h30 - 16h : Masterclass avec un showrunner israélien

  • Retour sur deux formats exemplaires : « In treatment » et « The affair ».
  • Innovants par leur structure, leurs thèmes et dans la complexité des personnages.
  • Explorer les conflits intérieurs des familles et des individus pour créer des personnages dimensionnels.
  • Développer une création originale en partant d’un fait divers :
  • Comment un auteur peut-il se réinventer à chaque fois ?
  • Auteur dans un pays sous haute tension : gérer la prise de risque et l’écriture.

16h - 18h : Le vécu, l’experience, les histoires vraies : le souffle puissant dramatique des israéliens

  • Comment créer des contenus forts et transformer des vécus dérangeants, inhabituels en formats performants ?
  • Sur la base d’exemples concrets, comment travailler les tabous et les dilemmes d’une société pour en faire des moteurs puissants de storytelling ?
  • La Dramedy Israélienne : réussir une balance entre gravité et humour

 

JOUR 2 : ADAPTATION DE FORMATS & CO-PRODUIRE AVEC LA DRAMA NATION

 

9h30 - 11h : La success story des adaptations de formats israéliens

Le succès des adaptations de formats israéliens ont démarré en 2003 avec « Betipul- In treatment » – puis s’est confirmé avec « Hatufim » (Homeland aux US). Cette série a raflé en 2012 et 2013 la plupart des Golden Globes du genre dramatique tout en pulvérisant l’audience de la chaîne Showtime.

  • Créer des formats fiction hautement adaptables : le high concept en question.
  • Comment donner à la singularité locale une couleur universelle ?
  • Quelles sont les facteurs de succès de l’adaptation de ces formats qui qui sont très spécifiques à la société israélienne ?
  • Comment remplacer les spécificités locales pour garder la même efficacité de narration ?
  • Leçons & « Do and Don’t » à partir des expériences concrètes de l’expérience de show runners.

11h - 13h : Travailler avec un auteur israélien pour une série française ou européenne

  • Dépasser le Cultural Gap
  • Gérer au mieux les différentes étapes de l’écriture et de la collaboration. 

14h30 - 16h : Monter une co-production avec Israël

En l’absence d’aides publiques pour les formats TV, et alors que les recettes publicitaires des diffuseurs israéliens ne cessent de diminuer, la création locale cherche de plus en plus à trouver des financements alternatifs à l’étranger. Le petit marché israélien est vite saturé, les co-productions sont nécessaires pour les Israéliens, elles se multiplient. Le moment idéal pour travailler avec Israël.

  • Concrètement comment monter une co-production avec la Drama-nation ?
  • Que faut-il pour attirer les talents créatifs israéliens ?

 


Pour demander un devis : info@themediafaculty.com ou 01 43 55 00 40

Partager